Des souris et des hommes

????????????????????????????????????

Quel bonheur cette lecture, et pourtant on a envie de chialer, c’est  fort et brutal, comme la vie. Mais ne vous inquiétez pas ce n’est pas plombant, grâce à l’écriture de Steinbeck.  . C’est un mélange de rudesse, de grossièreté et d’amour.

Dans ce bouquin la vie ne fait pas de cadeau aux personnages. C’est la vraie vie quoi. De ceux qui n’ont pas de chance, de thune…

Il y a des souris douces et des hommes frustres,tous  de pauvres bougres, sans famille, sans amour et sans espoir.

Et puis il y a Lennie, un corps de géant avec une tête de linotte. Il réfléchit et agit comme un enfant de quatre ans. Il a la passion des lapins et aime tellement les souris qu’il les serre toujours trop fort. Parfois à la place des souris il y a une fille qui cherchait juste un peu d’amour.

Cette histoire est avant tout un hymne à l’amitié. Il y a aussi Georges, c’est à la fois l’ami, la mère, le frère, le père, l’ ange gardien de Lennie. L’un ne va pas sans l’autre. Ils sont heureux ensemble, riches de leur amitié réciproque. J’ai beau réfléchir, je ne sais toujours pas si c’est mieux d’avoir un Lennie ou un Georges près de soi En tout cas ils ont eu de la chance de se renontrer.

C’est un récit bref,(190 pages) avec des paroles crues et pourtant quelle classe!

Vous ne l’avez pas encore lu? Moi c’est la troisième fois je crois et à chaque fois  j’ai toujours autant de plaisir! Mes filles l’ont lu cet été et elles ont adoré! Pour Belle se la joue, c’est le number one de tous les livres lus (elle pense même l’offrir à ses amis).

Voilà vous êtes avertis. Il est génial.

-Les types comme nous , qui travaillent dans les ranches,y a pas plus seuls au monde. Ils ont pas de famille. Ils ont pas de chez-soi. Ils vont dans un ranch, ils y font un peu d’argent, et puis ils vont en ville et ils le dépensent tout… et pas plutôt fini, les v’là à s’échiner dans un autre ranch. Ils ont pas de futur devant eux.

Lennie était ravi.

-C’est ça…C’est ça. Maintenant, raconte comment c’est pour nous.

Georges continua:

-Pour nous, c’est pas comme ça. Nous on a un futur. On a quelqu’un à qui parler, qui s’intéresse à nous.On a pas besoin de s’asseoir dans un bar pour dépenser son pèze, parce qu’on n’a pas d’autre endroit où aller. Si les autres types vont en prison, ils peuvent bien y crever, tout le monde s’en fout. Mais pas nous.

Lennie intervint.

– Mais pas nous! Et pourquoi? Parce que… parce que moi, j’ai toi pour t’occuper de moi, et toi, t’as moi pour m’occuper de toi, et c’est pour ça.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Des souris et des hommes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s