Si c’est un homme

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

En pleine panne de lecture, j’ai reçu cet été un cadeau inattendu: « des sacs et des sacs remplis de livres de poche ». La personne voulait se débarrasser de ses livres trop encombrants.

CHIC! Noël en juillet!!

J’ai repéré beaucoup  de titres qui m’intéressent: Les cerfs-volants de Kaboul, Mille soleils splendides, Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, Belle du seigneur, La joueuse de go…. et des thrillers à en tourner la tête…. Et il y avait aussi

Si c’est un homme de Primo Levi.

J’ai beaucoup lu sur la Shoah, j’ai vu Nuit et Brouillard. Et à chaque fois c’est la même souffrance. Je ne comprends pas cette indicible chose. Comment, pourquoi des humains, par milliers ont participé à  l’extermination de millions d’autres humains?

Cette lecture, comme les autres me brise le cœur. Dans ce récit Primo Levi raconte Auschwitz, où il a été déporté en février 1944. Il a survécu à l’horreur, à la faim, au froid, aux épidémies, aux coups, aux sélections pour la chambre à gaz,aux marches de la mort… Il voulait vivre pour raconter cette barbarie.

Et à la page 310 Primo Lévi répond à cette lancinante question, POURQUOI?

Peut-être que ce qui s’est passé ne peut pas être compris, et même ne doit pas être compris, dans la mesure où comprendre c’est presque justifier. En effet, « comprendre » la décision ou la conduite de quelqu’un, cela veut dire (et c’est aussi le sens étymologique du mot) les mettre en soi, mettre en soi celui qui en est responsable, se mettre à sa place, s’identifier à lui. Eh bien, aucun homme normal ne pourra jamais s’identifier à Hitler, à Himmler, à Goebbels, à Eichmann, à tant d’autres encore. Cela nous déroute et nous réconforte en même temps, parce qu’il est peut-être souhaitable que ce qu’ils ont dit- et aussi ce qu’ils ont fait- ne nous soit plus compréhensible. Ce sont là des paroles et des actions inhumaines…

Mais dans la haine nazie, il n’y a rien de rationnel: c’est une haine qui n’est pas en nous, qui est étrangère à l’homme, c’est un fruit vénéneux issu de la funeste souche du fascisme…

Si vous n’avez pas lu Si c’est un homme, vous devez le lire. Tant pis,vous n’allez pas bien le vivre, il va vous hanter, les mots vont vous cogner. Mais c’est un indispensable.

Ils sont toujours là les haineux ; c’est dans l’air du temps. Ils parlent de conspiration, nient, disent des contrevérités. Ils tissent leur toile. Je ne voudrais pas  devenir une persécutée, vivre dans la terreur; ou tout aussi épouvantable devenir une barbare par ignorance et manipulation.

Il faut le lire pour ne pas oublier.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Si c’est un homme »

  1. Je suis un peu comme Syl, je voudrais le lire parce que c’est peut- être LE livre sur la question mais s’il c’est pour lire des scènes de cruauté, de violence physique ou de tortures, je ne peux pas…
    Par contre j’ai vu Belle du seigneur dans ton tas, j’adore ce livre, j’ai hâte de voir ton avis (enfin si tu arrives à le lire, beaucoup capitulent aussi…)
    Bises et bon retour !

    J'aime

    1. Ben justement non, il n’y a pas de scènes comme tu dis. Bon c’est dur mais ce n’est pas vraiment une description de la vie dans les camps. C’est plus une analyse de l’humain. Il essaie de comprendre pourquoi certains ont réussit à survivre. Et il décortique un peu l’espèce humaine. C’est géant et actuel.
      Belle du seigneur me tente, mais un sacré pavé quand même; si je l’attaque maintenant je ne donnerai de mes nouvelles que à Noël; 🙂

      J'aime

  2. Je l’ai dans ma PAL depuis pas longtemps mais pour l’instant je le contourne…mais j’ai très envie de le lire, il choisira son moment…comme les autres ! 🙂 Quant à Belle du Seigneur, je l’ai lu mais pas chroniqué (un cadeau de Mindounet d’ailleurs), c’est à la fois beau, triste, grandiose et très spécial… A lire à petites doses…

    J'aime

    1. Tu as raison en lecture il faut attendre le bon moment.
      Lire à petites doses… en le mélangeant avec d’autres lectures, c’est une solution.
      Je vais attaquer bientôt ton Erlendur…

      J'aime

  3. Il m’a fallu quasi deux mois pour terminer ce livre… Il est à la fois insoutenable et magistral. Comme tu le dis si bien, cette lecture est dure et elle nous hante. Personnellement, rien dans ce roman n’a réussi à répondre aux nombreux « Pourquoi? » que je me pose sur cette page sombre de notre histoire…
    J’ai aussi commenté cette lecture sur mon blog. Mon analyse fait écho à la tienne, d’ailleurs.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s