LE MARCHAND DE SABLE

 

 

marchand-de-sable-lars-kepler

J’ai lu ce roman depuis plusieurs mois et je me souviens surtout d’une grande déception. C’est dommage car il a tout pour être un formidable thriller. Des chapitres courts, une écriture nerveuse et une histoire prenante.

D’un côté on a un jeune homme qui refait surface après avoir disparu depuis plus de treize ans avec sa petite sœur. Tout le monde les croyait morts, victimes d’un tueur en série. Si Mickael est vivant alors sa sœur est peut-être aussi vivante enfermée dans un trou sordide. Le temps presse, il faut la retrouver et pour cela faire parler le tueur.

De l’autre on a le tueur en série, Jurek Walter enfermé depuis plus de dix ans dans une unité psychiatrique haute sécurité . Il a été arrêté dans des circonstances horribles. Dès les premières pages je suis entraînée dans un tourbillon infernal de suspens et d’angoisse qui me glaaaaace le sang.

 » Il a été pris en flagrant délit alors qu’il forçait une femme d’une cinquantaine d’années à retourner dans un cercueil enterré. Elle avait été maintenue en vie enfermée dans le cercueil pendant près de deux ans. Les blessures de cette malheureuse étaient effroyables. »

Les écrivains (ils sont deux la femme et le mari) jouent avec nos nerfs, mis à rude épreuve. A la page 19 j’ai les cheveux hérissés sur la tête et le besoin de vérifier si ma porte d’entrée est bien fermée à double tour!!3111327250

Un jeune médecin doit rentrer dans la cellule de Jurek Walter. Ce dernier a réussi à fabriquer un couteau et le cache sous son matelas. Le problème c’est qu’il est extrêmement dangereux ( je pense au silence des agneaux et à l’affreux Hannibal Lecter). Walter, ce psychopathe est capable d’hypnotiser les personnes qui rentrent dans sa cellule et de leur faire commettre les pires horreurs: « Jurek Walter va vous parler très calmement, sans doute sur un ton aimable. Mais plus tard, ce soir, en rentrant chez vous en voiture, vous dévierez sur la voie opposée et irez vous encastrer dans un poids lourd….ou alors vous ferez un saut à la quincaillerie Jarnia pour vous acheter une hache avant d’aller chercher vos enfants à la garderie. » 

Je suis embarquée dans cette histoire noire et j’ai très peur pour le médecin qui est entré dans la cellule. Le psychopathe est endormi, drogué par un somnifère puissant, mais le jeune psychiatre est coincé sous le lit « Sa blouse s’est accrochée et il n’arrive pas à l’enlever » . Le dingue se réveille doucement  » Jurek Walter est en train de s’asseoir lentement… »

 

A la page 22; j’ai envie de dire aux auteurs (et je le dis) what the fuck????2950807625

Putain ! Qu’est-ce que vous racontez ?    Qu’est-ce qu’il fout là, lui ?     Merde, alors ! Il a vraiment fait ça ?   C’est quoi ce bordel ?! C’est du n’importe quoi!!! 

Je trouve la suite tellement improbable (je ne raconte pas pour préserver ce rebondissement énervant, à vous de le découvrir) qu’elle a fait retomber ma peur comme un soufflé. Quelle déception!!!! Je finis quand même ma lecture mais la mayonnaise ne prend plus. A chaque fois qu’il se passe quelque chose, que la lecture devient palpitante, douloureuse, il y a des embardées tirées par les cheveux.

Trop d’incohérences pour un thriller!!

image

 

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « LE MARCHAND DE SABLE »

    1. Mais bien sûr et avec ce langage lorsque je ne suis pas contente!! au début, c’était super, j’ai même dû arrêter de lire j’avais peur de ne pas pouvoir dormir. Alors c’est tellement pas possible la suite que je suis déçue!!

      J'aime

  1. Hi hi ! Tu m’as bien fait rire en tous cas ! Je suis pareille quand je lis quelque chose qui me fait peur (il m’est même arrivé de sauter un passage car je savais qu’il se passerait dans une maison bizarre et au lieu d’hurler -et réveiller mes voisins-, j’ai sauté le chapitre !). Sinon tu as eu du mérite de continuer, moi maintenant j’abandonne et j’en prends un autre ! 😆

    J'aime

    1. Ha c’est quand même dommage de sauter les pires chapitres. Je t’imagine bien en train de hurler dans la nuit à cause de tien par exemple Erlendur !!! 🙂
      Du mérite pas vraiment je voulais quand même connaître la fin qui est une fin pfff décevante quoi; c’est au lecteur d’imaginer la suite; bon pourquoi pas? Ils ont quand même un don pour donner l’envie de tourner les pages.Mais faut pas réfléchir.

      Aimé par 1 personne

      1. Ça m’arrive rarement de sauter des chapitres (crier, oui !^^) mais là…je l’avais dit à Somaja à qui je parlais de cette trilogie (Johann Theorin, un suédois), elle était morte de rire, mais j’ai des phobies, une surtout, alors là je ne pouvais pas ! Erlendur ne me fait pas sursauter, c’est ce que j’aime dans cette série aussi, il y a autant « d’humain » que d’intrigue… Ce qui n’empêche pas de tourner les pages vite vite comme pour tout bon polar qui se respecte ! 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s