Les Saisons

25 Décembre, j’ai été touchée par la grâce.  Pour les cadeaux de Noël comme je n’avais pas d’attentes concrètes, irréelles, inatteignables, je ne pouvais pas être déçue. A l’opposé ,j’ai eu toutes les raisons d’être agréablement surprise.

Mon cœur a fait un grand saut de joie … ..

… Car Merveille m’a fait ce splendide cadeau. Ce n’est pas seulement l’objet qui m’enchante, mais tout le reste. Tout ce qu’elle a mis d’elle et que vous ne voyez pas en regardant ces photos.

DSC_0825

Mon premier sentiment, c’est un petit bonheur indicible:

 un chatouillis agréable sur le haut du crâne, les papillons au ventre, et une drôle de fierté dont je me nourris.

C’est une sensation proche de la Victoire. Elle est en train tout doucement de conquérir le monde.

 

 DSC_0829

 

 

 

….Et tomber en amour ♥

Splendide.

 

Spppllllllleeeennnnnnddddddiiiiiiiddddde.

Il est trop joli pour mettre dans la bibliothèque.

Et devinez quoi d’autre.

…………

Il est tout simplement, merveilleusement, incroyablement, incroyablement … ..

….splendide.smile

PS: Et vous?

 

Avez-vous un livre que vous aimez? pour tout ce qu’il signifie, le visible et l’invisible;

full d’amour … ..….    pour toute la vie

 

(Plus tard, je vous reparlerai de ce très beau livre, Les saisons, tiré du film de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud. Texte de Stéphane Durand. Actes Sud)

Mais pour l’instant je le garde encore un petit peu secret; rien que pour moi.

Un jour en décembre

Décembre. Un seul mot me vient en tête: frénésie. Et pourtant il faudrait prendre le temps.

L’Or rouge nous a demandé de lui raconter notre Noël, nos préparations, nos sentiments sur cette fête. Cette année pour dire la vérité je n’avais pas envie de fêter Noël. Si la vie fonctionne comme une symphonie, la nôtre est pleine de couacs. Mais finalement je me suis laissée prendre par cette ambiance festive. J’ai compris que la seule réponse à la tristesse, aux difficultés du quotidien, aux emmerdes qui n’en finissent pas, c’est la vie, la vie la plus intense possible. Bref il ne faut pas se laisser abattre.

Noël c’est un état d’esprit. Il est de mon devoir d’offrir à mes enfants de beaux instants, des moments heureux. Je veux leur promettre que « la journée sera belle même s’il pleut à la fenêtre ».

Il fait nuit le matin quand on quitte la maison et  le soir quand on l’a retrouve. La ville cette année me semble moins décorée que les années précédentes. J’aime en cette saison me promener dans les rues illuminées, regarder les vitrines, passer dans le marché…

C’est la saison des jours gris et humides.

Avec Merveille nous avons fait un sapin. Depuis des années nous avions perdu cette habitude. J’ai acheté cet arbre dans un magasin « d’aubaines ». Nous l’avons monté branche après branche, comme un puzzle. C’était très amusant à faire. Il est tout maigre. Nous avons recherché toutes les décorations d’autrefois et nous avons rajouté quelques nouveautés. Comme je l’ai fait tardivement les ornements étaient déjà en soldes dans les magasins, mais le choix était limité.

DSC_0376DSC_0387DSC_0388

 

Il se dresse dans toute sa splendeur étroite. Je n’ai jamais autant aimé un arbre de Noël!!

DSC_0384

Belle se la joue (ma grande fille) était émerveillée quand elle l’a découvert hier soir. Et si joyeuse! la magie de Noël a commencé.

DSC_0351

C’est la saison des retours à la maison des grands enfants.

Avec les filles nous nous pelotonnons sur le canapé dans un plaid immense en fausse fourrure, avec un thé à la pêche. Comme toutes les années nous allons revoir pour la 1000 ème fois des épisodes de la série Kaamelott. Nous allons relire ensemble des pages de La Cantatrice Chauve de Ionesco. (à chaque fois nous rions)…Oui cela ne fait pas trop Noël, mais c’est notre routine.

Nous allons préparer des biscuits de Noël.  Cette année je ferai les Amarettis de Sandrion mais aussi comme les deux années précédentes le sublime Mendiant  d’Asphodèle.

Les enfants râleront pour la forme car ils n’en pourront plus d’entendre

C’est la saison d’allumer des bougies tous les jours, d’emballer les cadeaux, d’écrire des mots, des mots, des mots.

DSC_0402

 

DSC_0407

 

 

C’est  la saison des chaussettes chaudes, des pantalons en molleton, des levers matinaux où à la lueur des lumières de Noël alors que le monde se réveille, juste un peu, je me promène sur « la toile ». Je profite du calme.

C’est est la saison du bourdonnement du four!!!
C’est  la saison de prendre le temps avec les gens qu’on aime.