Jim Harrison , Le challenge

DSC_1113

Jim Harrison nous a quittés samedi.

Sur mes étagères j’ai retrouvé tous ses romans lus il y a très longtemps. J’étais passionnée par cet auteur.

Aujourd’hui je ne me souviens plus dans quelles circonstances je l’ai découvert. Était-ce par hasard? Les blogs littéraires n’existaient pas. Mais le plus étrange est que je suis incapable de dire ce que j’ai tant aimé chez lui! Je ne me rappelle d’aucune histoire.

Chinouk organise sur son blog Les passions de Chinouk Le challenge   . C’est un challenge illimité dans le temps et il est possible de choisir entre différentes catégories. Pour commencer je m’inscris dans la première catégorie Sorcier: lire de 1 à 2 romans . Je ne sais pas encore si j’aurai, le même plaisir à le lire. Mais pour avoir autant de titres du même auteur dans ma bibliothèque ça a du être une belle histoire d’amour entre lui et moi!

Moka Milla dans son blog  Au milieu des livres a fait un article aujourd’hui sur les incipits. Pour choisir un roman je lis toujours ces premières lignes. Elles donnent une idée du style de l’auteur et permettent de se faire une opinion (parfois un peu trop hâtive).

J’ai lu tous les incipits des 8 romans de Jim Harrison que j’ai sous la main et j’ai choisi de relire celui-ci. Sorcier.

 

9782264025609

 » Sept années sont venues et se sont dissoutes. Voilà! Le temps passe et on se prépare à des événements qui ne se produisent jamais. Frère Jacques, Frère Jacques, dormez-vous? Dormez-vous? Est-il l’heure de dormir, ô frère, mère, père, sœur? Et d’ailleurs, de quelle heure s’agit-il? L’heure sidérale, l’heure de prendre un verre, l’heure de dîner, de se lever, de s’asseoir, l’heure de prier, l’heure de faire l’amour, d’ouvrir les fermetures éclairs et de soulever les jupes… Le bébé émergea le 11 décembre 1937 à douze heures, onze minutes et trente sept secondes. Au même instant, un éléphant se faisait tuer par un éclat de météorite dans un coin perdu de Tanzanie, Hitler se brossait les dents avec vigueur et Einstein étouffait un bâillement… »

 

jim-harrison-le-challenge-258x300