Hyacinthe et Rose

 

DSC_1106

Alors que je me promenais comme une âme en peine dans les allées de ma bibliothèque municipale, mon regard est attiré par un album grand format qui dépasse largement de l’étagère sur laquelle il est posé. Bigre! que la couverture est belle. Je pose mes sacs, car il faut les deux mains pour tenir ce livre. « Tiens, un livre sur les fleurs » , je prends le temps de feuilleter les pages.

Et c’est une explosion de couleurs, de beauté.

Quarante-huit portraits de fleurs peints par Martin Jarrie ( je ne connais pas, et maintenant j’ai envie de découvrir son univers). Je ne trouve qu’un seul mot pour en parler MAGNIFIQUE.

Ces fleurs accompagnent un texte écrit par François Morel. J’ai mon cœur qui fait boum boum! et j’ai les paroles de Trenet  » Boum

Quand notre cœur fait Boum

                               Tout avec lui dit Boum

                                Et c’est l’amour qui s’éveille.

                                Boum »

En cinq minutes voilà l’effet que m’a fait cet album. Je suis aux anges.

François Morel, humoriste aux multiples talents ( comédien, metteur en scène, chanteur, chroniqueur) est aussi un écrivain doué. En petits chapitres il raconte ses grands-parents. Ces mots sont pleins de tendresse, d’amour et dérision. C’est le vibrant hommage d’un petit fils à sa « mémère » et à son « pépère ».

« Rose et Hyacinthe, mariés depuis quarante-cinq ans, ensemble depuis toujours, ne s’entendaient sur rien. Hyacinthe et Rose. Rose et Hyacinthe. Hyacinthe était coco, Rose était catho. Hyacinthe aimait boire, Rose aimait manger…. »

Chacun peut se reconnaître dans ces mots, retrouver ses grands-parents, un membre de sa famille, un voisin.

Morel est le surdoué des mots pour nous raconter  la  vie « des gens simples » réduite à une manie, à un trait de caractère..

Ah je retrouve dans ces lignes beaucoup de choses, les repas du dimanche, les devoirs sur la table de cuisine, … l’odeur de la cire, les papiers peints défraîchis…

Ah, et aussi le goût mielleux des gâteaux de grand-mère, les vins cuits trop sucrés, les confitures maison, la tendre nostalgie .

Hyacinthe et Rose c’est l’humble vie des humbles gens sous le regard tendre d’un petit fils retombé en enfance, et sublimée par la plume de l’auteur. …  Oh, comme cette lecture fait du bien!!!

Le printemps est là, dehors et dans cet album.

(Depuis, cette lecture, j’ai beaucoup de chance car j’ai reçu en cadeau cet album, il trône sur mes étagères)

DSC_1108